Date: 15 juin 2013

Author: claire

Tags:

Commentaires fermés

Arrêter de fumer grâce à l’hypnose

Arrêter de fumer grâce à l’hypnose

 Pourquoi est-on accro à la cigarette ? Et comment s’en défaire ? Loin des campagnes culpabilisantes, l’hypnose aide le fumeur à identifier ses motivations profondes et aboutit souvent à l’arrêt du tabac. Les explications d’Anne Charransol, médecin et hypnothérapeute au centre de bien-être Vitality Levallois.

 

Peut-on vraiment arrêter de fumer grâce à l’hypnose ?

Oui, dans de nombreux cas, l’hypnose permet le sevrage du tabac. Comme toutes les thérapeutiques, elle ne fonctionne pas sur tout le monde mais beaucoup de mes patients sont surpris de la rapidité avec laquelle, grâce à l’hypnose, ils ont pu se défaire de cette addiction.

 

Comment est-ce possible ?

La personne qui souhaite, en conscience, arrêter de fumer est souvent confrontée à des difficultés qu’elle ne parvient pas à identifier car leur origine est inconsciente. L’hypnose lui permet d’aller explorer son inconscient et ainsi de comprendre quel besoin elle comble par l’usage de la cigarette. Dans cet état hypnotique, la personne accède à des ressources qui vont l’aider à satisfaire ce besoin d’une manière différente.

 

Quel est l’avantage de cette thérapie ?

Elle va bien au-delà du sevrage du tabac. Elle permet de mieux se connaître, d’explorer sa relation à soi-même, de guérir des aspects de la personne qui sont en souffrance. Face aux pressions du monde moderne, il est souvent difficile de rester à l’écoute de ses besoins fondamentaux. D’où le développement de pathologies liées au stress, au surmenage, à l’anxiété… L’hypnose permet de se détendre, de se ressourcer, d’ouvrir la communication avec l’espace de l’inconscient pour dépasser ses schémas limitants. Elle répond à de nombreuses problématiques, comme la perte de poids, le soulagement de douleurs chroniques ou de maladies psychosomatiques, ainsi que l’accompagnement de problèmes de santé sévères.

 Comment se passent les séances ?

Les séances durent entre une heure et une heure trente. Le point essentiel est la confiance qui s’instaure entre la personne et le thérapeute. Personnellement, je n’applique pas un protocole précis mais je m’adapte à chacun de mes patients. Je me mets moi-même dans un état hypnotique léger et j’invite mes patients à entrer dans cet état progressivement, par la voix, la respiration… L’hypnose est une thérapie brève. Il suffit parfois d’une ou deux séances et on va rarement au-delà de dix.

Comments are closed.